07 avril 2008

World’s Appart

J'avais oublié de publier ce petit avis sur un film que j'avais vu au cinéma lors de sa sortie. Il doit exister en DVD et je vous le recommande :

zona

La Zona est un film signé par le réalisateur Rodrigo Pla, témoigne de la bonne santé actuelle des films mexicains. On connaissait le talentueux Alejandro González Inárritu, beaucoup plus international.

Rodrigo Pla réalise un film simple, très bien construit qui permet d’interroger l’essence même d’une société capitaliste à outrance incapable d’offrir les conditions nécessaires pour que tout le monde puisse vivre ensemble.
Les premières images sont celles d’un quartier résidentiel, à la sauce Wisteria Lane, la rue où se passe la fiction desperate housewive.
Le mouvement de camera explore un paysage édulcoré jusqu’au moment où se présente un mûr, puis les quartiers pauvres mexicains qui se trouvent juste derrière. Le décor est planté. On sait qu’il y a désormais deux types d’être humains ceux dans l’enceinte murale et ceux qui n'y sont pas.
Un soir de tempête, un panneau publicitaire, placée au dessus du mur s’écroule et ouvre une brèche dans ce dernier. Trois jeunes hommes décident d’en profiter pour aller voler des objets. On sait déjà que la tournure des choses va être dramatique mais jusqu’à quel point ?

Les jeunes gens se sentent comme happés par la promesse de pouvoir chaparder des objets de valeur. On pourrait appeler ce que nomme G DELEUZE, un flux incontrôlable (vouloir voler) dans un monde où les codes perdent de leur sens au fur et à mesure que celui que l'on donne aux choses dépersonnalise les rapports humains.
Cette incursion va avoir un double sens. Par delà le drame qui va se produire, va se poser toute une série de questionnements sur la séparation de deux mondes. Dans le modèle capitaliste, lorsqu’il est porté jusqu’à son paroxysme, dans une population où le clivage social est manifeste, la création d’une zone de sécurité, où ceux qui possèdent sont protégés de ceux qui voudraient posséder, devient une réalité. Dans cette logique, ce qui prime c’est la sécurité.
Comment dans un monde qui repose sur la création perpétuelle de pulsions consuméristes, peut-on se prémunir de la folie de ceux qui ne possèdent rien ?

Posté par nogood à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur World’s Appart

Nouveau commentaire